Traces de mocassins

 



















                Traces de Mocassins, deuxième volume d'une trilogie qui fait revivre des acteurs méconnus des Premières Nations. 

Préface de Jean-Dominic Leduc. L’auteur propose 6 nouvelles en bande dessinée qui revisitent l’histoire collective des Autochtones et des Canadiens français. 

Avec « La découverte du lac Champlain », on suit le voyage de Champlain jusqu’au lac qui porte aujourd’hui son nom. C’est à cet endroit, en 1609, qu’il confronta les Iroquois, déclenchant des hostilités entrent ces derniers et les Français pour une période de 100 ans.        
« Outetoucos » nous entraîne dans une partie de chasse qui tourne mal près de l’île-aux-Hérons à Lachine.                                                 
« Savignon » est l’histoire d’un jeune Huron qui a vécu le premier échange culturel international par lequel il s’est rendu en France, en 1610. Ce récit raconte une partie de son voyage, son passage au château du Louvre, ses jeux avec l’enfant-roi Louis XIII et son retour parmi les siens.
D’après les
Relations des jésuites et autres sources historiques, l’algonquien « Pieskaret », de la nation des Kichesipirinis (gens de la grande rivière), était surnommé la terreur des Iroquois, la narration de ses exploits nous fait voir pourquoi il s’est forgé cette réputation.              
L’évadée « d’Onondagué » est la quête de liberté de Marie Kamakateouingouetch, femme d’origine algonquienne, qui s’est échappée d’un village iroquois où elle était prisonnière en 1647. L’auteur illustre un témoignage de sa fuite, à pied et en canot, du Nord de l’État de New York actuel jusqu’à Montréal.  
 « La tente tremblante », ou kushapatshikan en langue innue, est un abri pour effectuer un rituel chamanique. Dans cette histoire s’entremêlent culture matérielle, mœurs et mysticisme avec comme trame de fond un débat entre le vrai, le faux et le rêve.

Moelle Graphik 7,5 x 10 pouces 116 pages noir et blanc, sortie prévue à l'automne 2020.

Couvertures Traces de Mocassins






















 




















Recherche de couverture pour  Traces de mocassins
à paraître quelque part en 2020, quand les imprimeurs,
distributeurs et libraires vont pouvoir retourner au boulot.
 

Comme un mur de briques

Coronavirus ou pas, le processus créatif suit son cours. Écrire un roman graphique, en faire le découpage et les dessins préparatoires, c'est comme monter un mur de briques en désordre, avec des trous ici et là qui sont comblés au fur et à mesure de l'élaboration du scénario, des trouvailles historiques et de leurs adaptations séquentielles. Ça va tu ben aller ? À suivre...

À l'ombre du coronavirus

















Le coronavirus continu de frapper et compromet les événements actuels et futurs. Déjà, le Festival Québec BD est annulé où la troisième éditions du Retour de l'Iroquois devait faire réapparaître l'album sur les tablettes.  Le Festival BD de Montréal devra peut-être subir le même sort où mon nouvel album Traces de mocassins doit apparaître après un lancement et une exposition à la librairie Z mais qui sont incertains à ce jour.  La bonne nouvelle, c'est que les deux albums seront distribués en librairie et pourront êtres commandés en ligne.

En attendant, mon nouveau projet suit son cours à l'ombre du coronavirus et le confinement n'empêche pas le travail solitaire du bédéiste.

Sérigraphies Traces de mocassins




Pour la sortie de mon prochain album BD Traces de mocassins, on a décidé de produire un portefolio de 4 sérigraphies originales tirées de quelques cases de l'album.  Un tirage de 30 copies  numéroté et signé disponible lors de la sortie de l'album.
À suivre.

Amorce de projet

L'ouvrage sur lequel je travaille depuis un moment est terminé. Traces de Mocassins
s'en vient, en attendant l'impression de l'album, je commence à mettre en place des idées pour un nouveau projet avec les incontournables croquis préparatoires, et découpages dessinés.

















Biographie BD de René Lévesque





Sous un texte de Marc Tessier, la biographie de René Lévesque regroupe plusieurs bédéistes qui illustrent chacun un chapitre du futur album.  J'en fais partie et Marc m'a attribué le premier chapitre intitulé Bien cher père dont la première case du chapitre et de l'album est présenté plus haut, suivi de quelques exemples d'un découpage dessiné et de la planche finalisée.

Pour en savoir plus sur le projet et des auteurs participants voir:

http://likeanacidtrip.blogspot.com/2019/10/real-godbout-chapitre-6-rue-st-hubert.html

http://likeanacidtrip.blogspot.com/2019/10/les-artistes-qui-illustrent-la.html

http://likeanacidtrip.blogspot.com/2019/11/les-artistes-qui-illustrent-la.html

Têtes croquées



Quelques têtes tirées des découpages dessinés des histoires de Pieskaret, l'Évadée d'Onondagué et La Tente Tremblante qui prendront places dans mon prochain album TRACES DE MOCASSINS.

Au pays de épinettes

Coucher du premier quartier de lune
Petit nuage